Fabriquer soi-même des joints en papier 

Votre concessionnaire ne peut pas toujours avoir en stock tous les joints pour toutes les motos. Par chance, de nombreux joints sont faciles à fabriquer soi-même (excepté par ex. les joints de culasse). 

Fabriquer soi-même des joints en papier

Joints pour moteurs de motos

Ne laissez pas un simple petit joint en papier vous gâcher votre excursion. Votre concessionnaire n'a pas suffisamment de place pour toujours avoir tous les joints en stock. Par chance, de nombreux joints sont faciles à fabriquer soi-même (excepté par ex. les joints de culasse) et ce, pas uniquement en cas d'urgence.

Vous pouvez fabriquer le joint dont vous avez besoin en moins d'une demi-heure et faire de sacrées économies. Si vous disposez par ex. d'un kit de réparation de joints Elring ou d'une feuille de carton d'étanchéité, vous pourrez sauver votre dimanche. Le kit de réparation est très pratique car il contient quatre matériaux de joints différents pour toutes les plages de températures.

Avec un choix de grattoirs à joint, un tampon encreur ou de la peinture en spray et quelques poinçons, vous disposez de tous les outils spéciaux. Vous devez seulement noter que vous devez utiliser le même type de papier d'étanchéité et la même épaisseur de joint. Donc, là où se trouve un joint en papier, vous devez remettre un joint en papier de même épaisseur. Si vous utilisez par ex. un joint trop épais pour l'étanchéité du carter d'huile, en exagérant un peu on peut dire que le niveau d'huile indiqué ne correspond plus et vous ajoutez trop d'huile.

Tous les trous doivent également être reportés dans le nouveau joint, même si la raison n'est pas évidente d'emblée. Un trou dans le joint n'est pas toujours prévu pour une vis, il peut également être pensé pour un canal d'huile.


Fabrication de joints – c'est parti !

Étape 1 – Éliminer les restes de joint

Étape 1 : Éliminer les restes de joint

01 – Se préparer avec soin

Le couvercle doit être parfaitement propre et exempt de graisse. Éliminez tous les résidus de joint à l'aide d'un grattoir (les résidus tenaces peuvent être éliminés avec du détachant de joint) et la graisse de la surface d'étanchéité à l'aide de nettoyant pour freins PROCYCLE.


Étape 2 – Faire une empreinte avec un tampon encreur ou de la peinture en spray

Étape 2 : Faire une empreinte avec un tampon encreur ou de la peinture en spray

02 – Créer une empreinte

La surface d'étanchéité du couvercle doit ensuite être reportée sur le papier d'étanchéité. Pour cela, cantonnez-vous à deux méthodes : employez la première méthode lorsque l'ancien joint n'est plus (ou que partiellement) disponible. Colorez la surface d'étanchéité du couvercle à l'aide d'un tampon encreur. Appuyez ensuite le couvercle (sans glisser sur le côté) sur le papier d'étanchéité en exerçant une forte pression. Coupez le nouveau joint selon la surface colorée.

Employez la seconde méthode lorsque le joint est encore quasiment conservé. Si le joint est par ex. déchiré en trois morceaux, il suffit de recoller les morceaux à l'aide de ruban adhésif. Placez le joint reconstitué sur le papier d'étanchéité et vaporisez une fine couche de peinture. Après quelques minutes, soulevez l'ancien joint : les contours du nouveau joint sont visibles.


Étape 3 – Découper les trous un peu plus grands que le Ø des vis

Étape 3 : Découper les trous un peu plus grands que le Ø des vis

03 – Perforer les trous

Avant de découper le nouveau joint avec des ciseaux, perforez les trous. Il est préférable de percer les trous pour les vis et les alésages à l'aide d'un poinçon adapté (par ex. kit de poinçons). Notez que le diamètre des trous pour les vis doit être légèrement plus grand que celui des vis. Dans le cas contraire, vous risquez d'endommager le joint en mettant en place les vis dans le couvercle. Un morceau de bois tendre est optimal comme support. Donnez un coup de maillet sur le poinçon pour faire un trou parfaitement rond tout en évitant de déchirer le joint en raison d'irrégularités.


Étape 4 – découper le joint proprement avec des ciseaux

Étape 4 : découper le joint proprement avec des ciseaux

04 – Découper le joint

Découpez ensuite le joint proprement avec des ciseaux. Si vous avez par erreur coupé le joint au mauvais endroit, prenez la peine d'en faire un nouveau pour éviter les mauvaises surprises.


Étape 5 – vérifier le nombre de trous et leur ajustement

Étape 5 : vérifier le nombre de trous et leur ajustement

05 – Vérifier l'ajustement

Enfin, vérifiez le nombre de trous et leur ajustement.


Remarque : ayez la main légère avec le mastic d'étanchéité, appliquez-en seulement une couche fine. Une trop grosse couche de mastic d'étanchéité peut provoquer d'importants dommages : en effet, en serrant le couvercle, l'excédent de mastic d'étanchéité ne s'écoule pas uniquement vers l'extérieur, mais également vers l'intérieur du moteur et peut atteindre le circuit d'huile. Dans certains cas, le mastic peut obturer les petits trous d'huile et endommager le moteur. Il existe différents mastics d'étanchéité adaptés aux différents usages et plages de températures.


Notre recommandation


Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.