Réglage du système d'injection

De temps en temps, même les systèmes d'injection nécessitant peu d'entretien nécessitent un peu d'attention et doivent être de resynchronisés pour que le moteur de votre moto retrouve un fonctionnement parfaitement régulier.

Réglage du système d'injection

Réglage du système d'injection de la moto

Contrairement aux carburateurs qui doivent être réglés régulièrement, le système d'injection ne nécessite quasiment aucune maintenance tant que les modules électroniques fonctionnent et que le système est propre. Pour éviter qu'il ne se salisse, ajoutez au carburant dans le réservoir pendant les périodes de repos un nettoyant pour système de carburant empêchant l'encrassement du système et respectez toujours les intervalles de maintenance du filtre à air.

Remarque : Il est interdit de synchroniser les systèmes d'injection modernes actuels. L'unité d'injection s'occupe automatiquement de la synchronisation à l'aide du calculateur moteur. C'est pourquoi vous devez commencer par vous assurer que le réglage est possible (voir le plan de maintenance).


Réglage du système d'injection – c'est parti

Étape 1 – Raccords de dépression/capuchons en caoutchouc

Étape 1 : Raccords de dépression/capuchons en caoutchouc

01 – Ce qu'il faut savoir

Tout comme les batteries de carburateurs, le système d'injection des moteurs à plusieurs cylindres dispose de plusieurs papillons de gaz dont la synchronisation est décisive pour que le moteur fonctionne de manière régulière. L'ouverture et la fermeture des papillons des gaz permettent d'actionner le gaz, en d'autres termes de réguler la quantité d'air mise à disposition du moteur avec l'essence au moment correspondant. Le réglage de base des papillons des gaz se modifie légèrement avec le temps en raison de la sollicitation mécanique. Par suite, le moteur se désynchronise de plus en plus au ralenti. Vous pouvez reconnaître ce phénomène au bruit de l'échappement et à l'irrégularité du régime au ralenti apparaissant sur le tachymètre ; le moteur tourne par à-coups. Il est donc temps de resynchroniser le système d'injection. 


Étape 2 – Autre système d'injection monté sans filtre à air

Étape 2 : Autre système d'injection monté sans filtre à air

02 – Véhicule à cric

Pour régler le système d'injection, vous avez besoin de dépressiomètres, par ex. de la marque Craft-Meyer, pour moteurs à deux ou à quatre cylindres. Avec certains modèles, l'outillage de réglage est également très utile. Avant de commencer le réglage, faites tourner le moteur afin que le dispositif de démarrage à froid, par ex., ne puisse pas fausser la mesure. Levez ensuite le véhicule de manière sûre, de préférence à l'extérieur ou dans votre garage en vous assurant que les gaz d'échappement s'évacuent directement vers l'extérieur sans que vous ne les respiriez pendant le travail. 


Étape 3 – Raccordement des tuyaux de dépression du dépressiomètre

Étape 3 : Raccordement des tuyaux de dépression du dépressiomètre

03 – Raccordement des tuyaux de dépression du dépressiomètre

Commencez par retirer les capuchons en caoutchouc ou les tuyaux, puis branchez les manomètres à dépression à la possibilité de raccordement correspondante du système d'injection via un raccord de tuyau. 


Étape 4 – Soulever le réservoir et le fixer avec un morceau de bois p. ex.

Étape 4 : Soulever le réservoir et le fixer avec un morceau de bois p. ex.

04 – Soulever le réservoir

Si le système d'injection est recouvert par le réservoir, soulevez le réservoir et fixez-le à l'aide d'un morceau de bois par exemple. Souvent, il n'est pas possible de démonter entièrement le réservoir car la pompe à carburant se trouve dans le réservoir. La pompe est commandée par le système électronique de régulation et est nécessaire pour faire tourner le moteur. 


Étape 5 – Le réservoir doit être sécurisé contre tout glissement

Étape 5 : Le réservoir doit être sécurisé contre tout glissement

05 – Le réservoir doit être sécurisé contre tout glissement

Lorsque vous soulevez le réservoir, assurez-vous qu'il ne peut en aucun cas glisser pour éviter de vous blesser ou d'endommager malencontreusement le véhicule ! 


Étape 6 – Le boîtier du filtre à air doit être démonté

Étape 6 : Le boîtier du filtre à air doit être démonté

06 – Le boîtier du filtre à air doit être démonté

Sur la moto en exemple, le caisson de filtre à air doit également être démonté pour accéder au système d'injection.


Étape 7, photo 1 – Réglage de l'amortissement des aiguilles

Étape 7, photo 1 : Réglage de l'amortissement des aiguilles

07 – Régler les papillons des gaz

Vous pouvez maintenant démarrer le moteur et commencer l'ajustement des papillons des gaz. Pour pouvoir lire les manomètres correctement, vous devez commencer par les équilibrer en vous conformant à leur mode d'emploi, puis régler l'amortissement de manière à ce que les aiguilles ne vacillent que légèrement. 

Étape 7, photo 2 – Tournez les vis de dérivation jusqu'à ce que tous les manomètres indiquent les mêmes valeurs

Étape 7, photo 2 : Tournez les vis de dérivation jusqu'à ce que tous les manomètres indiquent les mêmes valeurs

Pour ajuster les papillons des gaz, serrez et desserrez les vis de dérivation jusqu'à ce que tous les manomètres indiquent les mêmes valeurs. Cette opération vous permet de régler le fin intervalle d'air libéré par les papillons des gaz au ralenti de manière à ce que l'air soit aspiré dans les chambres de combustion de tous les cylindres au même régime avec précisément la même dépression et à ce que le moteur tourne ainsi de manière homogène sur tous les cylindres. 

L'ajustement des papillons des gaz ne consiste généralement pas à atteindre une valeur de dépression fixée concrètement : la plupart des constructeurs de véhicules ne donnent pas d'indications à ce sujet. L'important est uniquement d'atteindre la même valeur sur tous les papillons des gaz pour que tous les cylindres du système soient synchronisés. Si la valeur d'un manomètre diffère considérablement de celle des autres manomètres, ceci peut être dû à un réglage de base complètement erroné du papillon des gaz correspondant, à un dérangement ou à un endommagement, comme par ex. la perte de compression d'un cylindre ou une pipe d'admission non étanche. Si vous ne parvenez pas à élucider et à résoudre le problème par vous-même, demandez conseil auprès d'un garage spécialisé.

Le réglage des papillons des gaz se fait à l'aide des vis de dérivation (voir étape 7, photo 1). Ne tournez jamais les autres vis de réglage plombées ou dotées d'un marquage couleur ! Ouvrez toutes les vis de dérivation d'au moins un demi-tour.


Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.