Montage de poignées chauffantes

Les poignées chauffantes permettent de prolonger la saison moto de plusieurs semaines. Il ne s'agit pas uniquement d'une question de confort, mais également de sécurité routière. 

Montage de poignées chauffantes

Montage de poignées chauffantes sur la moto

Lorsque les températures extérieures chutent, sentir vos doigts geler à chaque sortie deviendra vite un problème. Vous pouvez protéger le haut de votre corps avec un pull bien chaud, vos jambes avec des sous-vêtements longs, vos pieds avec des chaussettes épaisses, mais les zones du corps qui refroidissent le plus rapidement à moto, ce sont les mains. Les conducteurs frigorifiés ne sont alors plus suffisamment réactifs et agiles pour s'insérer en toute sécurité dans la circulation routière. Porter des gants épais n'est malheureusement pas non plus une solution idéale, ceux-ci ne permettant pas de commander convenablement les cadrans... un véritable frein à la sécurité routière. Les poignées chauffantes sont donc une solution à la fois pratique et bon marché si vous souhaitez démarrer la saison le plus tôt possible et la faire durer au maximum en automne... Les adeptes de la moto en hiver, quant à eux, les apprécient particulièrement. Si vous souhaitez profiter au maximum de cette chaleur, complétez votre équipement par des manchons ou des protège-mains pour protéger vos mains du vent.

Pour les utiliser, vous devez disposer d'un véhicule avec réseau de bord de 12 V et d'une batterie. Celle-ci ne doit pas être trop petite, car les poignées chauffantes consomment du courant (selon la position de l'interrupteur et la version, jusqu'à 50 W). La capacité de la batterie doit donc être d'au moins 6 Ah. L'alternateur doit également suffisamment charger la batterie. Si vous vous déplacez principalement en ville dans une circulation exigeant des arrêts et redémarrages fréquents, si vous ne faites que de courts trajets et si vous vous servez souvent du démarreur, vous risquez de surmener quelque peu l'alternateur avec des poignées chauffantes et de devoir donc recharger la batterie de temps en temps sur le chargeur. C'est pourquoi l'utilisation de poignées chauffantes sur les petits deux-roues n'est possible que sous certaines conditions. Malheureusement, les réseaux de bord 6 V ou les allumages par aimant sans batterie ne sont pas suffisamment puissants pour leur utilisation.

Remarque : Pour monter vous-même des poignées chauffantes, vous devez disposer de connaissances de base sur les circuits électriques de véhicules et avoir un peu d'expérience en matière de bricolage (particulièrement concernant le montage de relais). Seules les poignées chauffantes de plus faible puissance rendent l'utilisation de relais inutile. Toutefois, pour la plupart des modèles, un relais est nécessaire afin de soulager l'interrupteur et l'antivol de direction et d'éviter une consommation électrique involontaire (qui est le risque en cas de raccordement direct sur la batterie). 

Utilisez une colle bicomposant thermorésistante pour vous assurer que les poignées chauffantes sont bien fixées sur le guidon, et en particulier également sur le manchon d'accélérateur. Avant de commencer le travail, procurez-vous de la colle, un relais, des cosses de câbles adaptées et isolées pour le raccordement des câbles, du nettoyant pour freins, ainsi qu'une bonne pince à sertir. En option, un maillet en plastique, un jeu de clés à douilles, un tournevis fin et, le cas échéant, un foret et un peu de câble peuvent être nécessaires pour le raccordement du relais.


Montage de poignées chauffantes – c'est parti

Étape 1 : Lire les instructions de montage et se familiariser avec les pièces

Étape 1 : Lire les instructions de montage et se familiariser avec les pièces

01 – Lire les instructions de montage et se familiariser avec les pièces

Lisez les instructions de montage des poignées chauffantes et familiarisez-vous avec les composants avant de commencer le travail. 


Étape 2 : Raccorder poignées chauffantes, interrupteur et câble à titre d'essai

Étape 2 : Raccorder poignées chauffantes, interrupteur et câble à titre d'essai

02 – Raccorder poignées chauffantes, interrupteur et câble à titre d'essai

Pour éviter tout travail inutile, câblez les poignées chauffantes, l'interrupteur et le câble de la batterie ensemble à titre d'essai, puis vérifiez le système sur une batterie de véhicule de 12 V. Si le système fonctionne parfaitement, vous pouvez commencer le montage. 


Étape 3 : Retirer la selle

Étape 3 : Retirer la selle

03 – Retirer la selle

Levez le véhicule de manière sûre. Si vous disposez d'une béquille latérale qui se rabat automatiquement, fixez-la de préférence à l'aide d'une sangle pour que la moto ne se renverse pas accidentellement. Soulevez la selle ou retirez-la (la plupart du temps, elle est fixée par la serrure de selle, voir le mode d'emploi du véhicule), puis cherchez la batterie. Le cas échéant, vous devez encore retirer un couvercle latéral ou un bac de batterie. Dans de rares cas, la batterie peut également se trouver sous un faux réservoir, dans la queue de canard ou dans un bac séparé dans le cadre.


Étape 4 : Débrancher la borne moins de la batterie

Étape 4 : Débrancher la borne moins de la batterie

04 – Débrancher la borne moins de la batterie

Débranchez la borne moins de la batterie pour éviter tout risque de court-circuit involontaire lors du raccordement ultérieur des câbles. Veillez à ne pas perdre l'écrou de la borne lors du retrait du câble moins. 


Étape 5 : Desserrer les vis du réservoir

Étape 5 : Desserrer les vis du réservoir

05 – Desserrer les vis du réservoir

Retirez ensuite le réservoir. Pour cela, vérifiez d'abord à quel endroit le réservoir est raccordé au cadre ou à d'autres composants. 


Étape 6 : Retirer le réservoir et le couvercle latéral

Étape 6 : Retirer le réservoir et le couvercle latéral

06 – Retirer le réservoir et le couvercle latéral

Sur le modèle de moto que nous vous présentons en exemple (Suzuki GSF 600), les couvercles latéraux sont par exemple reliés au réservoir à l'aide de connecteurs à fiches ; ils doivent d'abord être desserrés, puis décrochés.


Étape 7 : Dévisser la rallonge du robinet d'essence

Étape 7 : Dévisser la rallonge du robinet d'essence

07 – Dévisser la rallonge du robinet d'essence

Dévissez également la rallonge de la commande du robinet d'essence pour qu'elle ne reste pas suspendue au cadre. 


Étape 8, photo 1 : Retirer le tuyau de purge d'air du réservoir,...

Étape 8, photo 1 : Retirer le tuyau de purge d'air du réservoir,...

08 – Retirer les tuyaux

Si vous disposez d'un robinet d'essence piloté par dépression, mettez-le en position « ON » et non en position « PRI » pour éviter que de l'essence ne s'écoule une fois les tuyaux retirés. Si vous disposez d'un robinet d'essence non piloté par dépression, mettez-le en position « OFF ».

Étape 8, photo 2 : ...le tuyau de dépression et la durite d'essence

Étape 8, photo 2 : ...le tuyau de dépression et la durite d'essence

Vous pouvez maintenant retirer les tuyaux ; pour les modèles Bandit, il s'agit des tuyaux de dégazage, de dépression et de la durite d'essence vers le carburateur. 


Étape 9 : Soulever la poignée à l'aide d'un tournevis fin et...

Étape 9 : Soulever la poignée à l'aide d'un tournevis fin et...

09 – Soulever la poignée à l'aide d'un tournevis fin et...

Pour retirer les poignées d'origine du guidon, utilisez un peu de solution savonneuse que vous pulvérisez sous les poignées. Soulevez-les ensuite légèrement du guidon ou du manchon d'accélérateur à l'aide d'un tournevis fin, puis tournez le tournevis une fois autour du guidon pour permettre à la solution de se répartir. Les poignées se retirent ensuite très facilement. 


Étape 10 : La détacher du guidon avec une solution savonneuse ou un nettoyant pour freins

Étape 10 : La détacher du guidon avec une solution savonneuse ou un nettoyant pour freins

10 – La détacher du guidon avec une solution savonneuse ou un nettoyant pour freins

Avec des poignées en caoutchouc insensibles, vous pouvez également utiliser un nettoyant pour freins. N'utilisez toutefois pas ce produit si vos poignées sont en mousse ou en mousse cellulaire, le nettoyant pour freins risquant de dissoudre la mousse. Si les poignées sont collées à l'armature, commencez par couper la zone collée à l'aide d'un cutter. Observez ensuite le manchon d'accélérateur. Les poignées chauffantes se montent plus facilement sur les manchons d'accélérateurs lisses. Si la poignée glisse sans problème, vous n'avez pas besoin de démonter le manchon du guidon. 


Étape 11 : Décrocher l'accélérateur et retirer le manchon du guidon

Étape 11 : Décrocher l'accélérateur et retirer le manchon du guidon

11 – Décrocher l'accélérateur et retirer le manchon du guidon

Traitez les manchons profilés ou légèrement trop épais à l'aide d'une scie, d'une lime et du papier de verre, de manière à ce que la nouvelle poignée soit maintenue fermement sans toutefois avoir à forcer pour la passer. Pour cela, il est préférable de démonter le manchon d'accélérateur du guidon. Dévissez les cadrans de manière à laisser pendre les câbles d'accélérateur. Pour simplifier cette étape, dévissez légèrement le dispositif d'ajustage des câbles pour leur laisser plus de jeu. Les manchons d'accélérateurs métalliques sont plus stables que les manchons en plastique. Les premiers supportent quelques coups de maillet, alors que pour les seconds, vous devez faire attention. Il est ici préférable de ne pas placer la nouvelle poignée à l'aide du maillet. Ne tapez en aucun cas sur le guidon : en effet, si le boîtier des cadrans est également en plastique et fixé au guidon à l'aide d'une petite broche, celle-ci peut se briser, même sous l'effet d'une faible charge (les cadrans ne sont alors plus fixés au guidon). 


Étape 12, photo 1 : Scier les rebords du manchon d'accélérateur...

Étape 12, photo 1 : Scier les rebords du manchon d'accélérateur...

12 – Réglage du manchon rotatif à gaz

Des rebords sont présents sur le manchon d'accélérateur de la Suzuki. Pour installer les nouvelles poignées chauffantes, ces rebords doivent être sciés et les résidus limés. Le diamètre du manchon doit être réduit légèrement à l'aide de papier de verre pour pouvoir installer la nouvelle poignée sans forcer. Le cas échéant, vous devez également retravailler le manchon d'accélérateur. 

Étape 12, photo 2 : ...et limer les résidus. Réduire le diamètre avec du papier de verre.

Étape 12, photo 2 : ...et limer les résidus. Réduire le diamètre avec du papier de verre.

Si vous souhaitez conserver vos anciennes poignées en réserve, achetez un nouveau manchon et retravaillez-le pour qu'il soit adapté à la poignée chauffante. 


Étape 13 : Dégraisser et nettoyer la partie gauche du guidon.

Étape 13 : Dégraisser et nettoyer la partie gauche du guidon.

13 – Dégraisser et nettoyer la partie gauche du guidon

Pour coller les poignées, dégraissez et nettoyez le guidon et le manchon d'accélérateur à l'aide de nettoyant pour freins. 


Étape 14, photo 1 : Appliquer un peu de colle dans la poignée et...

Étape 14, photo 1 : Appliquer un peu de colle dans la poignée et...

14 – Collage de poignées chauffantes

Mélangez ensuite la colle conformément aux instructions sur l'emballage. Vous devez effectuer l'étape suivante rapidement, car les colles bicomposant sèchent rapidement. Appliquez un peu de colle dans la poignée, puis glissez la poignée de gauche de manière à ce que le départ de câble soit orienté vers le bas, puis répétez cette étape sur le manchon d'accélérateur. Vous avez bien évidemment vérifié au préalable que la nouvelle poignée passe. 

Étape 14, photo 2 : ...la pousser de manière à ce que le câble soit orienté vers le bas.

Étape 14, photo 2 : ...la pousser de manière à ce que le câble soit orienté vers le bas.

Remarque : laissez toujours une fente suffisamment grande pour le boîtier du cadran, afin que la poignée d'accélérateur tourne facilement et ne se coince pas par la suite. Une fois la colle séchée, il n'est généralement plus possible d'ajuster ou de démonter les poignées sans les détruire. 

Étape 14, photo 3 : Répéter cette opération avec le manchon d'accélérateur.

Étape 14, photo 3 : Répéter cette opération avec le manchon d'accélérateur.


Étape 15 : Lorsque le guidon est braqué, les câbles ne doivent pas être coincés.

Étape 15 : Lorsque le guidon est braqué, les câbles ne doivent pas être coincés.

15 – Lorsque le guidon est braqué, les câbles ne doivent pas être coincés

Passez les départs des câbles des poignées entre les fourreaux de la fourche vers le cadre de manière à ce qu'ils n'empêchent jamais l'accélération ou ne se bloquent pas en cas de braquage maximal de la direction.


Étape 16 : Fixer l'interrupteur sur le guidon ou sur l'armature

Étape 16 : Fixer l'interrupteur sur le guidon ou sur l'armature

16 – Fixer l'interrupteur sur le guidon ou sur l'armature

Selon le véhicule, fixez l'interrupteur de manière à ce qu'il soit facile de l'actionner à l'aide d'un collier de serrage sur le guidon ou à l'aide d'un patch adhésif sur le tableau de bord ou dans le carénage avant. Passez également le câble vers le cadre et veillez (au niveau de la tête de direction) à ce qu'il ne soit jamais bloqué lorsque vous braquez. 


Étape 17 : Le connecter au câble de la batterie.

Étape 17 : Le connecter au câble de la batterie.

17 – Le connecter au câble de la batterie

Vous pouvez maintenant relier le faisceau de câbles pour le raccordement de la batterie aux câbles des poignées et à l'unité de commutation. Pour faciliter cette étape, la société saito a équipé ses poignées chauffantes de petits drapeaux pour un marquage clair. 

Passez le faisceau de câbles le long du cadre jusqu'à la batterie. Fixez tous les câbles au guidon et au cadre en utilisant suffisamment d'attache-câbles. 

Vous pouvez ensuite raccorder les poignées chauffantes dont la puissance est faible directement aux bornes plus et moins de la batterie (voir les instructions de montage des poignées chauffantes). Toutefois, si vous n'avez pas désactivé l'interrupteur des poignées chauffantes, vous risquez une déperdition de courant électrique une fois votre virée terminée. L'antivol de direction ne coupe pas le circuit électrique de ce type de connexion. 


Étape 18 : Chercher une position propice pour fixer le relais

Étape 18 : Chercher une position propice pour fixer le relais

18 – Chercher une position propice pour fixer le relais

Si vous oubliez vos poignées par ex. pendant la nuit, selon leur position, celles-ci peuvent fortement surchauffer et la batterie peut se décharger complètement, vous empêchant ainsi de redémarrer. Pour éviter ce type de désagrément, nous vous conseillons de les brancher via un relais. Avant de monter le relais, cherchez d'abord une position appropriée à proximité de la batterie. 

Sur le modèle Bandit, nous avons percé un petit trou dans le garde-boue sous la selle pour le fixer. 


Étape 19 : Pour le raccordement, utiliser des cosses de câbles isolées.

Étape 19 : Pour le raccordement, utiliser des cosses de câbles isolées.

19 – Pour le raccordement, utiliser des cosses de câbles isolées.

Branchez ensuite la borne 86 du relais à la borne moins de la batterie, la borne 30 à la borne plus de la batterie en intercalant le fusible, la borne 87 au câble plus rouge des poignées chauffantes (câble d'alimentation vers l'unité de commutation) et la borne 85 à un plus après contact de l'antivol de direction. Vous pouvez utiliser celui d'un consommateur à proximité, comme par ex. le klaxon (qui est rarement utilisé) ou le relais du démarreur (ce que nous permet le Bandit). 

Pour trouver le plus après contact, utilisez une lampe témoin ; une fois placée sur le câble concerné, elle s'allume dès que vous mettez l'antivol de direction en position « ON » et s'éteint lorsque vous désactivez ce dernier.


Étape 20 : Débrancher le plus par ex. après contact du relais du démarreur

Étape 20 : Débrancher le plus par ex. après contact du relais du démarreur

20 – Débrancher le plus par ex. après contact du relais du démarreur

Une fois le relais branché, vérifiez encore une fois les connexions électriques. Toutes les connexions sont-elles correctes ? Vous pouvez ensuite brancher la batterie, mettre le contact, puis essayer vos poignées chauffantes. Le témoin de contrôle s'allume-t-il, pouvez-vous sélectionner les positions de chauffage et l'ensemble des autres fonctions ? 


Étape 21 : Ensuite, le réservoir peut être rattaché

Étape 21 : Ensuite, le réservoir peut être rattaché

21 – Ensuite, le réservoir peut être rattaché

Vous pouvez alors monter le réservoir. Au préalable, vérifiez encore une fois que la poignée d'accélérateur fonctionne correctement (si elle a été démontée), puis assurez-vous que les tuyaux sont raccordés sans être pliés et que les bornes éventuelles sont positionnées correctement. Il peut être pratique de se faire aider par une tierce personne chargée de tenir le réservoir ; vous serez ainsi plus sûr de ne pas rayer la peinture et de ne pas faire tomber le réservoir. 

Lorsque la selle est montée et que vous vous êtes assuré dans les moindres détails que votre moto est prête à prendre la route, vous pouvez effectuer un premier essai et vous rendre compte à quel point il est agréable de sentir la chaleur des poignées chauffantes se diffuser dans tout votre corps. Un confort délicieux ! 


Notre recommandation


Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.