Branchement de clignotants à LED sur la moto

La technologie LED ouvre de nouvelles perspectives en matière de design des véhicules, par exemple lors de la conception de clignotants pour motos. Le passage à des clignotants à LED ne pose aucune difficulté, même pour les bricoleurs amateurs.

Branchement de clignotants à LED sur la moto
Louis How To Videos

Remarque : Les vidéos sont en allemand.


Attention : pour effectuer vous-même le montage, vous devez disposer de connaissances de base sur les circuits électriques des véhicules automobiles. Si vous avez des doutes ou si votre véhicule est doté d'un système électronique complexe, confiez impérativement le montage à un garage spécialisé. Si votre véhicule est encore sous garantie, consultez d'abord votre concessionnaire pour savoir si la transformation peut annuler la garantie. 


Parfait pour la moto :  Light Emitting Diodes

La technologie LED moderne a ouvert de toutes nouvelles perspectives en matière de design des clignotants : une faible consommation électrique qui soulage le système électrique de bord, des sections de câbles plus petites, plus économiques et plus légères, une puissance d'éclairage élevée qui permet de créer des formes minimalistes et variées et une longue durée de vie pour des remplacements moins fréquents. Leur petit boîtier est un atout majeur, en particulier pour les deux-roues ; face aux mini-clignotants LED actuellement homologués pour la route, les clignotants à ampoule traditionnels paraissent bien grossiers.

Pas étonnant que de nombreux motards s'équipent de clignotants LED plus élégants lorsqu'ils doivent remplacer leurs clignotants d'origine... d'autant que les prix pratiqués par les concessionnaires pour les pièces de rechange d'origine sont exorbitants. 

Par principe, toute moto dotée d'un réseau de bord à tension continue de 12 V peut être équipée de clignotants LED. 

Important : utiliser uniquement des clignotants avec homologation E

Important : utiliser uniquement des clignotants avec homologation E

Achat des clignotants

Lors de l'achat des clignotants, veillez impérativement à ce que leurs cabochons soient dotés de l'homologation E. Tous les clignotants de la gamme Louis disposent d'une homologation E valide. Les clignotants autorisés à « l'avant » sont dotés du numéro d'identification 1, 1a, 1b ou 11, les clignotants autorisés à « l'arrière » sont dotés du numéro d'identification 2, 2a, 2b ou 12. De nombreux clignotants de la gamme Louis sont aussi bien autorisés à l'avant qu'à l'arrière ; ils sont donc dotés de deux numéros d'identification. Les embouts de guidon clignotants avec homologation E sont uniquement autorisés en tant que clignotants avant et doivent donc être complétés par des clignotants arrière. Si les clignotants sont disponibles avec des bras de support de différentes longueurs, tenez compte du point suivant : conformément à la directive CE, les clignotants doivent être à une distance minimum de 240 mm l'un de l'autre à l'avant et de 180 mm l'un de l'autre à l'arrière.

Condition technique requise

Le wattage des LED (consommation de courant) est nettement plus faible que celui des ampoules traditionnelles. Lorsqu'une ampoule de clignotant grille, la fréquence de clignotement du clignotant restant devient alors beaucoup trop rapide. Vous avez sans doute déjà vécu cette situation (à noter : légalement, la fréquence de clignotement autorisée est de 90 cycles/minutes, avec une tolérance de plus/moins 30). En effet, la moitié de la « charge » du relais de clignotants manque désormais, l'empêchant de fonctionner à une cadence normale. Ce phénomène est encore accru lorsque, par ex., vous remplacez (de chaque côté) respectivement deux clignotants de série de 21 W par deux clignotants LED de 1,5 W. Le relais de clignotants d'origine reçoit alors une charge de 3 W (2 x 1,5 W) au lieu de 42 W (2 x 21 W), ce qui ne fonctionne généralement pas. 

Pour résoudre ce problème, il existe deux solutions : soit vous montez un relais de clignotants LED spécial indépendant de la charge, soit vous « trompez » le relais de clignotants d'origine en intercalant des résistances électriques pour obtenir le wattage correct. 

Relais de clignotants ou résistances ?

Vital pour le relais : une polarité correcte

Vital pour le relais : une polarité correcte

La solution la plus simple est ici le remplacement du relais, ce qui n'est cependant possible que dans les conditions suivantes :

  1. Deux témoins lumineux séparés pour le clignotant de gauche/de droite (pas de témoin commun) dans l'habitacle
  2. Aucun avertisseur de clignotant et aucun dispositif de feux de détresse
  3. Le relais d'origine ne doit pas être intégré dans une unité combinée (reconnaissable à la présence de plus de trois sorties de câbles)

Si ces trois conditions sont respectées, vous pouvez utiliser notre relais universel pour clignotants à LED bon marché. Le relais de clignotants universel de Kellermann, légèrement plus cher, est compatible avec la plupart des dispositifs de feux de détresse, avertisseurs de clignotants ou seulement un témoin lumineux (points 1 et 2). 

Si votre moto ne satisfait pas aux points 2 et 3, nous vous proposons certains relais spécifiques au fabricant qui se montent en « Plug and Play » sur le connecteur d'origine ou un emplacement d'enfichage de votre véhicule. Malheureusement, nous ne pouvons toutefois pas les affecter en fonction du modèle. Veuillez donc regarder sur notre site Internet www.louis-moto.fr à la rubrique « Relais de clignotants à LED » quels relais sont disponibles et comparez-les à votre pièce d'origine. Pour les modèles Suzuki, nous pouvons par ex. également vous proposer l'unité relais combinée avec 7 contacts.

Relais

Respectez impérativement la polarité du relais ; un raccordement incorrect entraîne la destruction immédiate de l'électronique dans le relais et annule la garantie du fabricant. Même si la disposition des raccordements correspond à ceux du relais d'origine, il est tout de même possible que la polarité soit différente. Par principe, vous devez repérer la polarité au préalable à l'aide d'une lampe témoin à LED (tenez impérativement compte des instructions de montage du relais de clignotants). 

Si les connecteurs à fiche ne conviennent pas, vous pouvez facilement fabriquer un câble adaptateur pour ne pas avoir à couper le connecteur d'origine du faisceau de câbles.

De nombreuses nouvelles motos ne sont même plus équipées de relais de clignotants. Ceux-ci sont déjà intégrés dans l'unité électronique centrale. Dans ce cas, vous ne pouvez travailler qu'avec des résistances.

Résistances

Si vous ne pouvez pas commander vos nouveaux clignotants à LED via les relais mentionnés, vous devez alors utiliser des résistances de puissance pour réguler la fréquence de clignotement (tout en conservant le relais d'origine). Presque tous les clignotants à LED de notre gamme fonctionnent avec le relais de clignotants d'origine en cas d'utilisation de la résistance de puissance de 6,8 ohms.

Remarque : si vous remplacez le relais, le montage des résistances est inutile. 


Démontage des clignotants à LED – c'est parti

Pour notre exemple, nous avons besoin de : 4 clignotants à LED, 2 résistances, 4 câbles adaptateurs, 4 caches

Pour notre exemple, nous avons besoin de : 4 clignotants à LED, 2 résistances, 4 câbles adaptateurs, 4 caches

À l'aide d'une Kawasaki Z 750, nous illustrons comment des clignotants à LED peuvent être montés avec des résistances. Les clignotants LED que nous utilisons ont une forme incurvée. C'est pourquoi il existe respectivement un modèle adapté pour le côté avant gauche et le côté arrière droit, ainsi que pour le côté avant droit et le côté arrière gauche. 

Malheureusement, les clignotants d'origine laissent, lors du démontage, de gros trous inesthétiques à travers lesquels il est presque possible d'enfiler les nouveaux mini-clignotants. Des caches pour clignotants permettent de les dissimuler. Ces petits caches ne sont certes pas spécialement disponibles pour le modèle Z 750, mais ils s'y adaptent facilement. Si vous ne trouvez pas de cache adapté à votre moto, vous pouvez également fabriquer vous-même des « rondelles plates » correspondantes en aluminium, en plastique ou en tôle. 

Dans notre exemple, nous pouvons utiliser des câbles adaptateurs préconfectionnés proposés dans la gamme Louis pour de nombreux modèles différents. Ils facilitent considérablement le branchement des nouveaux clignotants, car ils conviennent parfaitement aux fiches compactes du faisceau de câbles côté véhicule. Les autres connecteurs conviennent par contre aux résistances et aux clignotants sans modification nécessaire. Si vous ne pouvez pas travailler avec des câbles adaptateurs, veuillez tenir compte de la remarque de l'étape 4.


Étape 1: Démonter le carénage de tête de fourche

Étape 1 : Démonter le carénage de tête de fourche

01 – Démonter le carénage de tête de fourche

  1. Comme pour tous les travaux sur l'électronique du véhicule, commencez par débrancher le câble moins de la batterie pour éviter tout court-circuit. 
  2. Pour remplacer les clignotants avant, retirez le carénage avant et posez-le à un endroit sûr (placez un chiffon, une couverture en-dessous). 

Étape 2: Les caches évitent d'avoir à bricoler

Étape 2 : Les caches évitent d'avoir à bricoler

02 – Les caches évitent d'avoir à bricoler

Vous pouvez maintenant démonter les clignotants d'origine et visser les nouveaux avec les caches. Lors du serrage, pensez qu'il ne s'agit pas d'un boulon de roue de camion... 

Les mini-clignotants sont souvent dotés d'un filetage fin M10 x 1,25 (les écrous standard sont dotés d'un filetage M10 x 1,5). Si vous avez perdu un écrou sous l'établi, veuillez donc en commander un nouveau pour le remplacer. 


Étape 3, photo 1 : Pour un faisceau de câbles intact, utiliser un câble adaptateur.

Étape 3, photo 1 : Pour un faisceau de câbles intact, utiliser un câble adaptateur.

03 – Pour un faisceau de câbles intact, utiliser un câble adaptateur.

Ensuite, reliez les câbles adaptateurs et les câbles des clignotants. Les clignotants LED ne fonctionnent que lorsque la polarité est correcte. Les constructeurs de véhicules n'utilisent pas les mêmes couleurs de câbles ; c'est pourquoi un schéma électrique éventuellement disponible peut vous aider à localiser les câbles plus et moins. 

Procédez de la même manière pour l'autre côté, puis remontez le carénage. Les vis cruciformes se vissent toutes dans des filetages en plastique : ne forcez donc pas !

Étape 3, photo 2 : Pince multifonction pour connecteurs japonais sans repères de couleur

Étape 3, photo 2 : Pince multifonction pour connecteurs japonais sans repères de couleur

Remarque : Si vous ne pouvez pas travailler avec des câbles adaptateurs, il est alors important de créer un raccordement par câble sûr et durable. L'une des solutions consiste à braser les câbles, puis à les isoler avec une gaine thermorétractable ; l'autre consiste à sertir les cosses de câbles. Utilisez les cosses rondes japonaises pour lesquelles une pince spéciale pour cosses de câbles est nécessaire. Les deux sont également disponibles dans notre kit professionnel. Il existe également une pince spécialement conçue pour les cosses de câbles isolées, mais qui ne convient PAS aux cosses rondes japonaises. Elle est reconnaissable grâce aux points rouge, bleu et jaune présents au niveau de l'extrémité de la pince. Pour de plus amples informations sur le branchement des câbles, consultez nos conseils de mécanique Raccords de câbles


Étape 4 : Retirer le carénage arrière et démonter les clignotants

Étape 4 : Retirer le carénage arrière et démonter les clignotants

04 – Retirer le carénage arrière et démonter les clignotants

Pour le montage des clignotants arrière et des résistances de puissance, retirez la selle et dévissez le carénage arrière. Posez la pièce en plastique sensible et coûteuse précautionneusement. 


05 – Monter le nouveau mini-indicateur avec les pochettes d'enregistrement

Procédez de la même manière que précédemment pour démonter les clignotants arrière et fixer les nouveaux mini-clignotants avec les caches. Les câbles sont passés conformément au montage d'origine.


Étape 6, photo 1 : Raccordement de la résistance à l'arrière

Étape 6, photo 1 : Raccordement de la résistance à l'arrière

06 – Montage de résistances de puissance

Montez ensuite les résistances sur les clignotants arrière. Veuillez ne PAS les monter en série mais en parallèle, afin de garantir la fréquence de clignotement correcte. Si vous achetez des résistances chez Louis, celles-ci sont déjà raccordées en parallèle (voir le schéma ci-dessous). 

Les résistances n'ont pas de polarité, le sens n'est donc pas important. Les cosses de câbles des résistances de la gamme Louis simplifient le montage. 

 Étape 6, photo 2 : Aperçu du câblage correct : clignotant, résistance de puissance, câble adaptateur

 Étape 6, photo 2 : Aperçu du câblage correct : clignotant, résistance de puissance, câble adaptateur


Étape 7 : Lorsque vous achetez des résistances à Louis, elles sont déjà pré-câblées en parallèle

Étape 7 : Lorsque vous achetez des résistances à Louis, elles sont déjà pré-câblées en parallèle

07 – Quand on achète la résistance de Louis

1 = Droite
2 = Arrêt
3 = Gauche
4 = Avant
5 = Arrière

 

a = Fusible
b = Relais de clignotants
c = Commande de clignotant
d = Clignotants (ampoules)
e = Résistance
f = Câble de masse
g = Source d'alimentation électrique/batterie

Étape 8, photo 1 : Résistances montées sous la selle

Étape 8, photo 1 : Résistances montées sous la selle 

08 – Résistances montées sous la selle 

En fonctionnement, les résistances peuvent atteindre une température supérieure à 100 °C (longue durée du clignotement, fonction feux de détresse en cas de panne) et nécessitent donc de l'air pour refroidir. Il est interdit de les enfermer complètement et de les monter directement sur un support en plastique. Il peut être avantageux de confectionner une petite plaque de montage en tôle d'aluminium et de la placer dans le véhicule. 

Dans le cas du modèle Z 750, le lieu de montage de la plaque métallique proposé se situe à droite de l'appareil de commande. Nous y avons fixé la résistance pour le circuit de clignotement de droite à l'aide d'écrous et de vis de 3 mm. Nous avons monté la résistance pour le circuit de clignotement de gauche à gauche de l'appareil de commande. Toutefois, de ce côté, il n'est pas possible de visser la résistance directement sur la plaque métallique visible ; en effet, un autre appareil de commande est monté sous la plaque et pourrait être endommagé. Nous avons donc vissé la résistance sur une tôle, puis glissé le tout sous la boîte noire.

Étape 8, photo 2 : Après quelques minutes, le thermomètre IR indique déjà 79 °C

Étape 8, photo 2 : Après quelques minutes, le thermomètre IR indique déjà 79 °C

Une fois tous les composants câblés et raccordés (n'oubliez pas le câble de mise à la terre de la batterie), vous pouvez tester les clignotants. Pour notre part, nous avons surveillé la température des résistances à l'aide d'un thermomètre infrarouge. Après quelques minutes, leur température atteint déjà 80 °C. 

Ne collez donc jamais les résistances dans le carénage avec un ruban adhésif double face. Cela ne tient pas et peut entraîner des dommages ! Si tout fonctionne, vous pouvez alors remonter le carénage arrière. La transformation est terminée ! 


Notre recommandation


Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.